Revue de presse

Lauréat du Prix littéraire jeunesse

Prix littéraire jeunesse du Salon du livre du Saguenay-Lac-St-Jean 2018.

Le choix de l’acheteur (Costco)

« Le livre dégage une atmosphère de Thrône de fer jeunesse ». Yannick Savoie

Sophit lit

« Yves Trottier étant imaginatif pour trouver des raisons de mettre en scène de nombreux combats, particulièrement bien décrits, l’histoire générale est ponctuée par eux et le lecteur ne s’ennuie jamais. »

http://sophielit.ca/critique.php?id=1626

Les chroniques littéraires de Georgette

« Voilà un roman jeunesse tout à fait divertissant et que j’ai littéralement dévoré en un jour »

https://leschroniqueslitterairesdegeorgette.wordpress.com/2017/05/26/les-tigres-bleus-t-1-le-royaume-de-sable/

Sophie lit: Des héroïnes qui décoiffent

« Déterminée, créative, elle est un modèle précieux. »

http://sophielit.ca/nouvelle.php?cat=2&id=499

Rêve ta vie en lecteur

« Ce premier tome est une très belle réussite, qui me donne terriblement envie de découvrir la suite. Un super roman de fantasy, d’aventure, de royaume, de tournoi ! Un cocktail explosif qui se déguste à toute allure ! Vivement la suite, j’ai adoré !
 
↠ Une superbe lecture ↞ »

Frisson littéraire

« En ce qui concerne l’histoire, j’ai trouvé qu’elle était très rythmée, avec beaucoup d’action et de suspense. De plus, les scènes de combat sont vraiment géniales, dignes de Game of Thrones. D’ailleurs, il y a d’autres ressemblances avec cette série : il est question d’alliances, de trahisons, de tournois, de meurtres, etc. »

http://frissonlitteraire.blogspot.com/2017/06/les-tigres-bleus-dyves-trottier.html

Sophie lit: Des héroïnes qui décoiffent

« Déterminée, créative, elle est un modèle précieux. »

http://sophielit.ca/nouvelle.php?cat=2&id=499

Montréal TV

« Auteur humoristique, romancier, essayiste, Yves Trottier a à la fois travaillé sur les textes de Et Dieu créa…Laflaque et sur les chemins de fer du CN. En ayant eu la chance d’échanger avec lui, je peux dire que ma définition du terme « éclectique » s’est raffinée. » Marc-André Piettehttp://www.montreal.tv/2017/03/entrevue-avec-yves-trottier-lauteur-aux-multiples-talents/

Lectures d’Agathe

« Ce roman est un peu un Game Of Thrones pour enfants. Des complots, des guerres, des manigances et manipulations en tout genre, j’adore ce type d’ambiance dans les romans. »

http://frissonlitteraire.blogspot.com/2017/06/les-tigres-bleus-dyves-trottier.html

Les Chroniques littéraires de Georgette

« Je suis totalement accro à cette série. »

https://leschroniqueslitterairesdegeorgette.wordpress.com/2017/11/29/les-tigres-bleus-tome-3-la-voie-du-feu/

Journal de Montréal

« Du grand art de la discussion. » Jacques Lanctôt.

L’Actualité

16 juillet 2014. « 10 désopilantes discussions mettant en vedette un Socrate réinventé… »

Le Devoir

« L’histoire est pleine de rebondissements, la psychologie des personnages est fouillée et l’auteur a un sens inouï de la formule. » Suzanne Giguère, 2014.

Entre les lignes

« L’écriture alerte, rythmée et moderne ainsi que les péripéties hautes en couleurs vécues par des personnages complexes et séduisants, tout contribue à faire de Nevada est mort, une véritable réussite. » Louis Émond, été 2010.

Le Courrier

« Un roman d’aventure moderne et très drôle. » Roxane Tremblay, 26 avril 2011

Le Canada français

« Nous vous présentons le parcours d’un écrivain… » Marie-Pier Gagnon, 22 avril 2010

Le Devoir

« …leur très belle lecture de Camus fournit en effet les outils pour mener à bien cette réflexion. » Louis Cornellier, 29 octobre 2006.

Le Quotidien

« L’écriture est sobre, facile à lire, percutante à souhait… » Léo-Gilles Savard, 29 juin 2002.

Le Progrès-Dimanche

« Le sujet et le style de L’Euthasiste ambulant sont remarquables. » Marjolaine Vézina, 19 mai 2002

Lettres québécoises

« Cette première publication d’Yves Trottier oblige le lecteur à réfléchir sur les droits humains. » Automne 2002.

Planète Québec

« Yves Trottier revient en force avec un deuxième roman mordant. » Louise Turgeon, mai 2003.

Le Quotidien

« Reflet audacieux de la société. » Isabelle Labrie, 6 avril 2003

Le Quotidien

« Drôle, divertissant et rafraîchissant… » Patricia Rainville, 2010.

L’Express

« Le jeune romancier invente un monde où l’euthanasie est légale. » Paul-François Sylvestre, Semaine du 30 avril au 6 mai 2002.

Livres plus

« Le sujet traité dans ce roman est grave; le défi était donc risqué pour Yves Trottier. Il l’a relevé avec aisance. » Alexandra S. Holstein, 2002

Le Quotidien

Isabelle Labrie, 22 septembre 2002.

Le peuple

« Le public s’amuse. » 19 août 2006.

Journal de Lévis

« Un savoureux mélange d’humour absurde. » 9 août 2006

En commun

« Étonnamment, c’est à l’école militaire qu’il découvre sa passion pour les lettres et la philosophie. » 11 juin 2014.

Contacter l'auteur

yves@yvestrottier.com

Facebook

Page Facebook

Instagram

Page Instagram