Pas de fumée sans taxes…

Bonjour à tous,

Depuis le mois de mars, je collabore au journal Le Courrier qui est distribué dans toute la Montérégie. Ma chronique s’intitule : L’actualité revue et tordue.

Voici celle du 12 avril 2011.

Pas de fumée sans taxes…

Par Yves Trottier

En début d’année, la police a mené de fructueuses opérations contre les contrebandiers de cigarettes en Montérégie. Toutefois, le problème perdure et engendre des pertes de revenus de l’ordre de 300 millions de dollars par année pour le gouvernement du Québec sous forme de taxes non perçues.

Pourtant, il serait si simple d’enrayer la contrebande.

Tout d’abord, durcissons la loi qui oblige les fumeurs à s’éloigner à neuf mètres de tout bâtiment public et établissons la zone non-fumeur à 9 mètres à l’extérieur du Québec!

Ensuite, légalisons la contrebande en octroyant des permis de commerce illégal de cigarettes. Ce serait une manière honnête pour le gouvernement de continuer à se fermer les yeux tout en les gardant ouverts…

L’une des grandes difficultés est d’arrêter les gros trafiquants. Je propose la Loto Tabac! Fournissez l’information nécessaire à l’arrestation d’un trafiquant et gagnez le fruit des saisies de l’année. En 2010, Loto Tabac aurait distribué une jolie cagnotte de 56 millions de cigarettes de contrebande! Ça change pas le monde, sauf que tu vas cracher du goudron!

En augmentant les taxes sur le tabac, le gouvernement a incité les gens à se tourner vers les cigarettes de contrebande beaucoup moins chères plutôt que de les décourager de fumer. Du coup, il s’est privé de revenus colossaux sans réduire le tabagisme.

La solution? Taxer non pas les cigarettes, mais bien les fumeurs. Le prix du paquet va chuter et le trafic de contrebande va s’écrouler! De plus, en taxant le fumeur, on récupère nos taxes!

Pour implanter cette mesure, donnons le mandat à Hydro-Québec d’installer des compteurs de fumée sur les fumeurs. Une fois par mois, un employé d’Hydro passera relever à la fois le compteur d’électricité et le compteur de fumée.

On prend ensuite l’argent des taxes sur les fumeurs pour les soigner. Comme dit le médecin : une cigarette par jour, la santé toujours!

Laisser un commentaire

« »